Toujours à Bluefields, la semaine qui vient je partirai pour mon premier "voyage officiel en communauté", c'est à dire envoyée par blueEnergy avec une équipe de 4 autres personnes, pour travailler à Kakahbila et Set Net Point.
Fil nous quitte demain, je lui en veux un peu. Il nous manquera beaucoup. Jono est parti il y a une semaine... Des volontaires de court terme viennent nous aider sur ces micro-projets. Le jardin se trnaforme peu à peu en marre à canard, sans canard... vace les chiennes et les fourmis. Ces fourmis colonisent notre maison, avec d'autres insiectes et toutes sortes de bestioles aussi car la saison des pluies s'est bel et bien installée, tout le monde cherche un toit !
Mes priorités professionnelles sont les indicateurs sur lesqueles j'avance avec Isabelle, nous nous sommes d'ailleurs revues à Managua la semaine dernière et avons passer un important cap organisationnel (ouf!) et puis le modèle de gestion (traduction littérale) qui hélas n'avance pas tant que ça, pas beaucoup de mon côté du moins et je dois avoir quelque chose de bon à présenterr à la fin du mois.... entre les indicateurs (mon retour de Managua, les explicatins à ma chef et nos longues prises de tête sur le sens de chaque indicateur d'impact et l'utilité de chaque indicateur de résultat, plus nos moyens concrets pour les mesurer...) et le voyage à KKB et SNP, je me demande comment je vais produire ce travail de modelo de gestión. Si, comme dans le conte du cordonnier, des petites créatures de la forêt (tropicale pour adapter l'histoire) pouvaient venir faire mon travail dans la nuit... je leur serais bien reconnaissante, à bon entendeur les petites créatures, hein !
Je file car dois finir l'organisation de notre bibliothèque (ai repris le flambeau de Maïté) et préparer nos affiches de réunion (assemblée communautaire et commission d'énergie pour aider les communautés -où nous allons la semaine prochaine- à produire un reglement exhaustif d'usage, entretien et gestion du stytème électrique que nous avons posé (éolienne + photovoltaïque), les règles et les responsabilités (organisationnelles au niveau de la communauté, j'entends) ne sont pas trop les habitudes de nos bénéficiaires mais sans un minimum d'engagement et un maximum de motivation de leur part, nos programmes de développement ne sont pas viables. PAIN SUR la PLANCHE ! Heureusement, on y croit !!!)
Tenterait d'en écrire davantage ce week-end ou à mon retour des communautés. En espérant que les pluies et orages me permettent une connexion Internet suffisante.

Qui n'a toujours pas donné ?

http://blueenergy.aiderenligne.fr/Aurore.html

Merci de m'aider à aider blueEnergy à aider les comunautés qui ont vraiment vraiment besoin d'aide !